Risques environnementaux : Pourquoi est-il important de bien les gérer ?

Risques environnementaux : Pourquoi est-il important de bien les gérer ?

Importance de la gestion des risques environnementaux

 

Aujourd’hui, notre environnement est confronté à une multitude de défis, allant du changement climatique à la pollution de l’air et de l’eau, en passant par la déforestation et la perte de biodiversité. Ces défis représentent des risques environnementaux qui peuvent avoir des répercussions néfastes sur la santé humaine, l’économie et la société dans son ensemble.

La gestion des risques environnementaux est devenue une nécessité impérieuse. Elle englobe un ensemble de mesures visant à identifier, prévenir et réduire les impacts négatifs de l’activité humaine sur notre environnement.

Plusieurs raisons soulignent et démontrent l’importance d’une gestion efficace des risques environnementaux :

  • Protéger la santé humaine : La pollution de l’air et de l’eau, ainsi que l’exposition aux produits chimiques et aux déchets dangereux, peuvent avoir des conséquences graves sur la santé humaine. La gestion des risques environnementaux permet de limiter ces expositions et de protéger la santé des populations.
  • Préserver la biodiversité : La perte de biodiversité menace l’équilibre des écosystèmes et la planète dans son ensemble. La gestion des risques environnementaux contribue à protéger les habitats naturels et les espèces en voie de disparition.
  • Lutter contre le changement climatique : Le changement climatique constitue l’un des plus grands défis de notre époque. La gestion des risques environnementaux aide à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à combattre ce phénomène.
  • Stimuler l’économie : La gestion des risques environnementaux peut ouvrir de nouvelles perspectives économiques dans les domaines des technologies vertes, de l’écotourisme et de l’agriculture durable.
  • Améliorer la qualité de vie : Un environnement sain est essentiel au bien-être humain. La gestion des risques environnementaux contribue à améliorer la qualité de l’air et de l’eau, à réduire les nuisances sonores et à créer des espaces verts.

Diverses approches peuvent être adoptées pour gérer les risques environnementaux :

Gestion des risques environnementaux

La réglementation : Les gouvernements peuvent mettre en place des lois et des réglementations pour limiter les émissions polluantes, protéger les ressources naturelles et encourager des pratiques durables.

L’innovation technologique : Le développement de technologies vertes peut contribuer à réduire l’impact environnemental de l’activité humaine.

L’éducation et la sensibilisation : Il est crucial d’informer et de sensibiliser le public aux risques environnementaux ainsi qu’aux moyens de les atténuer.

La collaboration : La gestion des risques environnementaux est un défi mondial qui nécessite une collaboration entre gouvernements, entreprises, organisations non gouvernementales et citoyens.

La gestion des risques environnementaux représente un enjeu majeur pour le présent et l’avenir de notre planète. Il est impératif de prendre des mesures concrètes pour identifier, prévenir et réduire les impacts négatifs de l’activité humaine sur notre environnement.

Évaluation efficace des processus et analyse environnementale approfondie avec 1-One

Méthodologie d’évaluation rigoureuse

Analyse détaillée des flux d’entrées et de sorties:

Comprendre les éléments clés qui influencent le processus.


Décomposition par unités organisationnelles:  Affiner l’analyse pour identifier les points d’amélioration spécifiques à chaque unité.


Intégration des aspects spatiaux: 

Prendre en compte l’impact géographique et l’organisation physique du processus.

Gestion des risques environnementaux
Logiciel de la gestion de la QVCT

Calcul précis de l’impact environnemental

Méthode adaptée au contexte du projet : Considérer les particularités du secteur d’activité et les exigences du projet.


Dépassement des classifications simplistes : Aller au-delà des notions d’incidences « normales » ou « accidentelles ».


Mesure précise des conséquences potentielles : Quantifier l’impact environnemental pour une meilleure prise de décision.


Pondération des risques : Evaluer l’efficacité des actions de prévention et prioriser les interventions.

Avantages clés

  • Meilleure compréhension des processus et de leurs impacts.
  • Identification précise des points d’amélioration et des risques potentiels.
  • Mise en place d’actions préventives ciblées.
  • Collaboration efficace et communication fluide au sein des équipes.
  • Respect des réglementations environnementales et contribution au développement durable
Logiciel santé sécurité au travail gestion des risques professionnels

En choisissant 1-One, vous optez pour une solution innovante et performante pour optimiser vos processus et minimiser votre impact environnemental.

Vous voulez en savoir plus ?

Contactez-nous !

Deux leviers pour une performance durable DUERP et QVCT

Deux leviers pour une performance durable DUERP et QVCT

Santé et Sécurité au Travail : DUERP et QVCT des leviers et indicateurs d’une performance durable

 

De nos jours, les indicateurs financiers d’une entreprise sont complétées par d’autres métriques, telles que les indicateurs sociétaux (RSE), ainsi que des indicateurs évaluant les conditions et la santé au travail.

Le Document Unique d’Évaluation des Risques Professionnels (DUERP) constitue un indicateur clé et une réponse à une exigence légale, reflétant la politique de santé sécurité au travail et d’amélioration des conditions de travail mise en œuvre dans toutes les entreprises.

Le DUERP, constitue un indicateur de la prévention des risques professionnels et de la QVCT engagée par l’entreprise. Il doit être actualisé et mis à la disposition des salariés et anciens salariés pendant une durée de 40 ans.

Améliorer votre approche préventive et assurer une conformité optimale à travers votre DUERP  avec le logiciel 1-One !

  • Vision claire : 1-One offre une vision claire et globale de l’évaluation et de la prévention des risques professionnels et RPS.
  • Intégration QVCT : 1-One intègre et restitue simplement dans le DUERP les actions engagées en QVCT et prévention des RPS.
  • DUERP, outil puissant : Le DUERP devient un outil proactif pour prévenir les risques et accidents du travail et restituer les indicateurs QVCT.

Nous vous proposons une solution simple et performante pour améliorer votre approche préventive et assurer une conformité optimale à travers votre DUERP !

Le logiciel 1-One vous propose une suite modulaire :

  • Identification et évaluation des risques professionnels
  • Prévention des RPS et démarche QVCT
  • Intégration des risques physiques, chimiques, RPS dans le DUERP
  • Production et actualisation simplifiée du PAPRIPACT
  • Prévention et analyse des AT et MP
  • Collaboration et communication sur les actions de prévention

     

    Découvrez le logiciel DUERP 1-One

 

Vous voulez en savoir plus sur le logiciel Document Unique ?

AT et MP : Rapport annuel 2022 de l’Assurance Maladie des risques professionnels

AT et MP : Rapport annuel 2022 de l’Assurance Maladie des risques professionnels

Données nationales AT/MP issues des bases annuelles du système national de tarification des risques professionnels sur les neuf CTN, y compris sections au taux

fonctions supports de nature administrative et sections au taux bureaux :

• pour les AT et accidents de trajet, non compris : les autres catégories professionnelles particulières – périmètre actuel des CTN ;

• pour les MP : y compris le compte spécial, non compris les autres catégories professionnelles – périmètre actuel des CTN.

Comme chaque année l’Assurance Maladie publie son rapport annuel des risques professionnels. Celui de 2022 a été publié en décembre 2023, les chiffres des Accidents du Travail et des Maladies Professionnelles (AT et MP) en France étaient les suivants :

Accidents du travail :

  • Nombre total : 564 189 (en baisse de 6,7% par rapport à 2021)
  • Avec arrêt : 441 324 (en baisse de 7,2% par rapport à 2021)
  • Taux de fréquence : 30,2 accidents pour 1000 salariés (en baisse de 6,4% par rapport à 2021)
  • Secteurs les plus touchés : Construction (53,4 accidents avec arrêt pour 1 000 salariés), Transport et entreposage (44,2), Industrie manufacturière (38,1)

Maladies professionnelles :

  • Nombre total : 44 217 (en baisse de 6,4% par rapport à 2021)
  • Avec arrêt : 34 944 (en baisse de 6,8% par rapport à 2021)
  • Taux d’incidence : 2,3 maladies professionnelles pour 1 000 salariés (en baisse de 6,2% par rapport à 2021)
  • Pathologies les plus fréquentes : Troubles musculosquelettiques (38 286), Tableau n° 57 (affections chroniques dues à l’amiante) (2 444), Cancers professionnels (1 774)

Analyse diminution des Accidents du Travail et des Maladies Professionnelles AT et MP en 2022

L’année 2022 a été marquée par une baisse notable du nombre d’accidents du travail et de maladies professionnelles en France. Cette évolution positive soulève néanmoins plusieurs interrogations quant à ses origines et ses répercussions à venir.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette diminution

  • Impact de la crise sanitaire et économique liée à la COVID-19 : Les restrictions et le recours au télétravail ont entraîné une réduction de l’activité économique, et par conséquent, une moindre exposition aux risques professionnels.

  • Engagements des entreprises en matière de prévention : Une prise de conscience accrue des risques et l’application de mesures de prévention plus efficaces ont potentiellement contribué à la baisse des accidents du travail.

  • Évolution des métiers : La transition vers une économie tertiaire et l’automatisation de certaines tâches ont pu limiter l’exposition aux risques physiques.

Cependant, il convient de souligner que le secteur de la construction demeure particulièrement touché par les accidents du travail, en raison de la nature intrinsèquement dangereuse des activités et des conditions de travail souvent exigeantes. Par ailleurs, les troubles musculosquelettiques (TMS) demeurent la principale pathologie associée aux maladies professionnelles. Ces affections, généralement développées sur le long terme, peuvent être attribuées à des gestes répétitifs, des postures contraignantes ou des efforts physiques intenses.

 

La prévention des AT et MP demeure un enjeu important en France, et plusieurs pistes d’amélioration peuvent être envisagées

 

 

  • Renforcement de la culture de prévention en entreprise : Cela implique la sensibilisation des managers et des employés, l’évaluation régulière des risques professionnels et la mise en place de mesures préventives adaptées.

  • Adaptation des postes de travail et des conditions de travail : L’ergonomie et l’organisation du travail jouent un rôle clé dans la prévention des TMS et d’autres pathologies.

  • Promotion de la recherche et de l’innovation en matière de sécurité et de santé au travail : Les avancées technologiques peuvent contribuer à améliorer la prévention des risques professionnels.

En conclusion, la baisse du nombre d’accidents du travail et de maladies professionnelles en 2022 est un signe positif. Toutefois, il est essentiel de maintenir une vigilance constante et de persévérer dans les efforts de prévention afin d’assurer la sécurité et la santé des travailleurs.

Aides financières : Comparatif 2022 et 2021

En 2022, le budget alloué aux aides financières a diminué de 11 millions d’euros par rapport à celui de l’année précédente, s’élevant à 87 millions d’euros. Ce montant se divise comme suit : 58 millions d’euros de subventions, soit un peu moins de 7 000, et 29 millions d’euros de contrats de prévention, soit un peu moins de 1 000.

En 2022, le nombre de décès parmi les accidents du travail reconnus s’élève à 738, soit 93 de plus qu’en 2021. Parmi eux, 421 sont attribuables à des malaises, contre 361 en 2021, représentant ainsi plus de la moitié du total. 240 décès dus à des accidents de trajet ont été enregistrés, dont 164 résultent d’accidents routiers. Toutefois, les décès liés à des causes externes identifiées sont également en hausse, passant de 158 cas en 2021 à 176 cas en 2022. En outre, 36 décès par accident du travail concernent des travailleurs de moins de 25 ans, un indicateur important retenu par le Plan national de santé au travail 4.

Données provisoires concernant 2023 et la prévention à la traîne

Les données provisoires pour l’année 2023 signalent une augmentation du nombre d’accidents du travail par rapport à 2022. Cette tendance est particulièrement accentuée dans les secteurs du BTP et des services à la personne. Toutefois, jusqu’à la publication du rapport annuel 2023 de l’Assurance Maladie, ces chiffres restent non officiels, et aucune conclusion ne peut être prononcée.

Malgré l’obligation légale imposée aux entreprises de plus de 50 salariés et les conséquences financières significatives qui en découlent, la prévention demeure en retard. Seules 4 entreprises sur 10 ont conclu un accord visant à réduire ou éliminer l’exposition des salariés à des risques professionnels. Cette proportion est jugée insuffisante étant donné la fréquence des risques identifiés, puisque 8 entreprises sur 10 ont déclaré au moins un accident de travail en 2022.

Optimisez votre démarche de prévention avec le logiciel 1-One

En cas de répétition d’accidents du travail ou de maladies professionnelles, vous serez en mesure de les détecter rapidement et de concevoir un plan d’action spécifique par site pour réduire voire éliminer le risque professionnel. De la même manière que pour la déclaration d’accident du travail, vous bénéficierez d’une assistance à travers une série de champs à remplir : sélection du site, identification du risque, propositions de mesures préventives à mettre en œuvre et identification des produits chimiques associés au risque. Le logiciel 1-One sera à vos côtés tout au long de ces processus pour une gestion efficace et simplifiée.

  • Centralisation des données
  • Télédéclaration en quelques clics
  • Pas de double saisie pour Net entreprise
  • Signalement en direct
  • Suivi en temps réel
  • Rapports et analyses
  • Fiches d’analyse
  • Plan d’action
  • Conformité réglementaire
  • Amélioration de la prévention
  • Automatisation des tâches
  • Gain de temps

Gestion du dossier médical santé au travail avec le logiciel 1-One

Découvrez nos fonctionnalités et modules liés au logiciel AT et MP

Module AT et MP

Module DUERP

Analyse et reporting

Vous voulez en savoir plus ?

Contactez-nous !

Arrêts de Travail : Nouveautés 2024

Arrêts de Travail : Nouveautés 2024

En ce début d’année, notre quotidien a été rythmé par des ajustements conséquents dans le paysage des arrêts de travail en France. Les réformes, centrées principalement sur les accidents du travail, les maladies professionnelles AT et MP, la télémédecine ont suscité bien des questionnements.

Publication des taux de cotisation AT et MP pour 2024

En décembre 2023, les taux de cotisation pour les accidents du travail et les maladies professionnelles de l’année suivante ont été divulgués. Le taux moyen national net se stabilise à 2,12 %, présentant une légère décroissance par rapport à l’exercice précédent. Cette annonce est accompagnée d’ajustements significatifs dans le calcul des taux, avec une attention particulière portée aux entreprises de moins de 10 salariés ainsi qu’aux entités relevant de la fonction publique. Ces ajustements reflètent une volonté d’optimisation du système de cotisation, visant à garantir une meilleure équité tout en tenant compte des spécificités de chaque secteur.

Abandon de la réforme des cotisations des AT et MP pour les entreprises « accidentogènes »

Une entreprise est dite accidentogène dès lors qu’au moins un accident du travail avec arrêt par an pendant trois années consécutives est enregistré. Prévue pour entrer en vigueur le 1er janvier 2024, la réforme destinée à accroître le taux de cotisation AT/MP pour les entreprises employant entre 10 et 19 salariés, en cas d’accidents du travail, a été abandonnée. Cette décision a été prise suite à une mobilisation soutenue des organisations patronales, qui ont exprimé leurs préoccupations quant à l’impact potentiel de cette mesure sur l’emploi et la compétitivité des entreprises de cette catégorie.

Le taux net collectif est majoré pour les entreprises au moins ou égal à 10 salariés

« Pour les entreprises dont l’effectif est au moins égal à 10 salariés, le taux net collectif de l’établissement est majoré forfaitairement, dans la limite de 10 pour cent du taux net moyen national lorsqu’au moins un accident du travail ayant entraîné la prescription d’un arrêt de travail est intervenu au cours de chacune des trois dernières années connues. Le montant de cette majoration est fixé par arrêté du ministre chargé de la sécurité sociale et du ministre chargé du budget. »

Réforme du barème des maladies professionnelles

Dans une démarche proactive en matière de sécurité et de santé au travail, un arrêté daté du 27 décembre 2023 a été édicté pour adapter le barème d’imputation des maladies professionnelles sur le compte spécial. Cette réforme vise à affiner la prise en compte de la gravité des maladies professionnelles, reflétant ainsi un souci accru pour le bien-être des travailleurs. De plus, elle ambitionne de responsabiliser davantage les entreprises en les incitant à redoubler d’efforts dans la prévention des risques professionnels.

Télémédecine en Lumière

Depuis le 1er janvier 2024, la pratique de la télémédecine a subi une redéfinition significative. Les médecins exerçant à distance sont désormais restreints dans leur capacité à émettre des arrêts de travail excédant 3 jours. Cette régulation vise à instaurer un équilibre entre les consultations virtuelles et la nécessité d’un examen physique approfondi pour des périodes d’arrêt plus prolongées. Cette mesure souligne l’évolution constante du paysage médical et l’importance de l’équilibre entre la technologie et les diagnostics physiques.

IJSS sous les projecteurs

Une évolution notable concerne les indemnités journalières de sécurité sociale (IJSS). Désormais, le versement des IJSS est suspendu après 3 jours d’arrêt, sauf si ledit arrêt est émis par le médecin traitant ou en cas de justificatif prouvant l’incapacité à consulter un professionnel médical. Cette mesure vise à rationaliser le système d’indemnisation et à encourager des pratiques médicales plus alignées avec les besoins réels des patients.

Adieu délais de carence

Depuis le début de l’année 2024, une modification significative intervient également dans la gestion des délais de carence, spécifiquement pour les arrêts liés à une fausse couche. Ces délais ont été éliminés, témoignant d’une volonté de prise en charge plus compatissante et adaptée à des situations délicates. Cela s’inscrit dans une démarche visant à humaniser davantage les politiques liées à la santé et au bien-être des individus.

Contre-visite patronale, le feuilleton censuré

Le feuilleton de la contre-visite patronale a connu des rebondissements. Les modifications ambitieuses prévues dans la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2024, visant à accélérer le processus de contrôle, ont été censurées par le Conseil constitutionnel à la fin de l’année 2023. Ces modifications incluaient notamment la réduction du délai d’envoi du rapport du médecin contrôleur à la CPAM et la suspension immédiate des indemnités journalières en l’absence de justification valable. Cette décision souligne l’importance d’équilibrer les mesures de contrôle avec le respect des droits des travailleurs en cas d’arrêt de travail.

Logo 1-One

Le logiciel 1-One, un atout pour la gestion de la santé au travail

Votre outil de gestion de la médecine de prévention

1-One, le logiciel dédié à la médecine de prévention, offre une multitude de fonctionnalités, telles que la centralisation des données administratives des employés, la planification et le suivi des visites médicales, ainsi que la gestion des rendez-vous infirmiers et des dossiers médicaux individuels.

L’accessibilité est simplifiée pour les différents utilisateurs, y compris les médecins du travail, les infirmières en santé au travail, les secrétariats médicaux et les services des ressources humaines. Par ailleurs, la gestion des droits d’accès aux informations et aux saisies dans le logiciel est personnalisée en fonction des autorisations des utilisateurs. Notre politique de sécurité et de confidentialité intègre un clausier conforme aux dispositions du RGPD, garantissant ainsi la protection et la confidentialité de vos données médicales. En effet, vos données sont hébergées en France sur des serveurs certifiés HDS (Hébergement de Données de Santé) par le ministère de la Santé et de la Prévention, assurant une sécurité optimale.

  • Planification et organisation des visites médicales
  • Gestion du dossier médical
  • Historique des vaccinations et examens médicaux
  • Aptitude et inaptitude avec le logiciel médecine du travail
  • Restitution et reporting

Une solution intégrée pour une gestion efficace des AT et MP

En cas de récurrence d’accidents du travail ou de maladies professionnelles, vous pourrez rapidement les repérer et élaborer un plan d’action spécifique par site afin de réduire voire d’éliminer le risque professionnel. Tout comme pour la déclaration d’accident du travail, vous bénéficierez dé assistance à travers une série de champs à compléter : sélection du site, identification du risque, propositions de mesures préventives à mettre en œuvre, et identification des produits chimiques associés au risque. Le logiciel 1-One vous accompagnera tout au long de ces processus pour une gestion efficace et simplifiée.

  • Centralisation des données

  • Télédéclaration en quelques clics

  • Pas de double saisie pour Net entreprise

  • Signalement en direct

  • Suivi en temps réel

  • Rapports et analyses

  • Conformité réglementaire

  • Amélioration de la prévention

  • Automatisation des tâches

  • Gain de temps

Module AT et MP

Module Médecine de prévention

Analyse et reporting

Vous voulez en savoir plus ?

Contactez-nous !

Webinaire  : « QVCT et RPS, inscrivez votre démarche dans le DUERP »

Webinaire : « QVCT et RPS, inscrivez votre démarche dans le DUERP »

Mettez à jour votre DUERP pour simplifier la gestion de la QVCT et prévenir les RPS !

La Qualité de Vie et Conditions de Travail (QVCT) émerge comme un élément central pour le bien-être et la performance des collaborateurs. Au cœur de la démarche visant à garantir une QVCT optimale, la prise en compte des RPS et la retranscription de vos actions dans le Document Unique d’Évaluation des Risques Professionnels (DUERP) et le PAPRIPACT constituent des points d’étapes à valoriser.

Pour vous accompagner dans une approche proactive, le logiciel 1-One vous fournit une vision à long terme :

• Gestion simplifiée de l’EvRP, qualification des conditions de travail et des RPS

• Gestion exhaustive des actions de prévention

• Production du DUERP et PAPRIPACT reflétant votre QVCT !

 

Preventech Consulting vous offre deux solutions pour valoriser votre démarche QVCT :

Hub Santé & Sécurité, composé de 12 questionnaires, d’autodiagnostics et de diagnostics QVCT

QVCTech, une plateforme d’assistance 100% digitale dédiée aux DRH

Venez découvrir une approche qui vous correspond pour la QVCT, les RPS et le DUERP.

 

Vous voulez en savoir plus sur le logiciel Document Unique ?

Webinaire  : « Document Unique et RPS : Optimisez votre QVCT avec 1-One »

Webinaire : « Document Unique et RPS : Optimisez votre QVCT avec 1-One »

Transformez votre gestion des RPS avec le logiciel 1-One. Simplifiez, prévenez, agissez !

La QVCT et la santé mentale des collaborateurs sont au cœur des préoccupations des services RH et de prévention. L’Anact rappelle que l’engagement au travail est clé de performance et de productivité. Cela dépend bien évidemment de la QVCT, d’un management adapté et de bien d’autres facteurs.

 

Pour répondre à ces exigences de prévention, des stratégies proactives sont essentielles. Avec le logiciel 1-One, vous disposez d’une vue complète des questionnaires QVCT, des évaluations des RPS, des risques physiques et des actions de prévention. Ainsi, vous pouvez ajuster votre stratégie et produire un DUERP reflétant l’impact de votre politique QVCT.

Lors de ce webinaire, découvrez comment le logiciel collaboratif 1-One peut :

 

  • Faciliter la collecte et l’analyse des RPS avec des questionnaires adaptés à votre contexte,
  • Identifier les pistes d‘amélioration des conditions de travail,
  • Assurer un suivi continu des RPS et risques physiques,
  • Restituer l’efficacité de vos actions de prévention,
  • Elaborer et communiquer sur le DUERP et le PAPRIPACT avec le CSE et la CSSCT.

Toutes ces actions favorisent la promotion active de votre politique QVCT !

 

Vous voulez en savoir plus sur le logiciel Document Unique ?