Les RPS : Risques trop peu connus impactant grandement l'entreprise

Les RPS ou risques psychosociaux, augmentent en France, ainsi en un an le taux d’arrêts reconnus comme troubles psychosociaux à augmenter de 40%.

Solution Risques psychosociaux

Un assouplissement de la réglementation et une meilleure communication sur les droits des travailleurs seraient à l’origine de cette « maladie » trop peu connue encore, alors que la France est le pays européen qui reconnaît le plus le syndrome d’épuisement professionnel.

Les RPS ont une incidence sur la santé physique et mentale et ne touchent pas que les salariés à titre individuel, la vie collective de l’entreprise en est aussi impactée : les RPS portent atteinte à la « santé de l’entreprise ».

 

La qualification des RPS

À travers les différentes analyses faites par l’INRS, par les CARSAT, l’ARACT et le Ministère de la Santé on peut réaliser une première classification des RPS modélisée dans le tableau suivant :

Facteur de RPS Conséquence
  • Autonomie dans le travail
  • Intensité du travail et temps de travail
  • Exigence émotionnelle
  • Rapports sociaux au travail
  • Conflits de valeurs
  • Insécurité de la situation de travail

INDIVIDUS

  • ​Caractéristiques personnelles
  • ​Caractéristiques socioprofessionnels
  • Fatigue
  • Stress
  • Mal-être (Burnout)
  • Dépression
  • Suicide
  • TMS
  • Maladies cardio-vasculaires

COLLECTIFS

  • Histoire social
  • Type de rapports sociaux
  • Culture d'entreprise
  • Conflits
  • Relation tendues
  • Désengagement
  • Violence
  • Harcèlement
Résultats
  • Absentéisme
  • Défauts de production ou de qualité
  • Problème de qualité de travail

 

Le stress, les violences internes et/ou externes ont donc un impact individuellement sur les salariés exposés mais également sur l’ensemble d’une équipe ou de l’entreprise

Ces facteurs de risques peuvent être répartis en 5 catégories principales :

  • Autonomie dans le travail
  • Intensité du travail et temps de travail
  • Exigence émotionnelle
  • Rapports sociaux au travail
  • Insécurité de la situation de travail
  1. Autonomie dans le travail

Ce facteur de risque est induit par les faibles marges de manœuvre du salarié pour la réalisation des tâches qui lui sont affectées, des contraintes de rythme de travail et/ou une sous-utilisation des compétences du travailleur.
 
Pour en réduire l’incidence, l’employeur doit donc prendre les mesures nécessaires afin que l’employer ait une certaine liberté dans son travail sans pour autant le laisser « se débrouiller » seul, cela implique donc de donner des objectifs clairs pour que le salarié ne soit pas dans une situation d’incompréhension. 
  1. Intensité du travail et temps de travail

Ce facteur de risque résulte des délais et des objectifs qui manquent de clarté, une surcharge des tâches professionnelles, une intensification des horaires et des interruptions régulières.
 
Pour éviter une situation de surcharge de travail, l’employeur doit prendre en considération la nécessaire conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle pour chaque salarié.
 
L’employeur doit mettre en place une analyse partagée par le salarié entre les actions à réaliser au quotidien et les conditions dans lesquelles elles sont accomplies. Quel que soit le métier, plus la charge de travail est grande moins les conditions de travail sont satisfaisantes, plus l’impact sur la vie personnelle est important. 
  1. Exigence émotionnelle​

Pendant le temps de travail, il arrive que les travailleurs soient confrontés à des contacts difficiles avec différents interlocuteurs, qu’ils soient amenés à masquer leurs émotions réelles face à leurs interlocuteurs ou qu’ils soient victimes de violences physiques ou verbales de personne interne ou externe à l’entreprise.
 
La réduction de cette exposition doit être trouvée dans l’organisation du travail, l'aménagement des conditions d’échange, des locaux, des périodes d’exposition.
  1. Rapport sociaux au travail

Une bonne qualité de vie au travail est en partie liée à de bonnes relations sociales entre salariés, c’est pourquoi il est important pour l’employeur de donner une vision claire des tâches à accomplir par chacun, d’instaurer une solidarité entre salariés (collectif de travail) de fournir des espaces de discussions ou de contribuer à une animation efficiente des instances représentatives du personnel.
 
L’absence de violence physique ou morale au sein de l’entreprise est un élément essentiel pour développer une bonne qualité de vie au travail, raison pour laquelle il est important de gérer rapidement et de façon pondérée tout conflit interne.
 
Pour réduire ce type de risque, la reconnaissance du travail effectué, de la qualité du travail fourni, des progrès des salariés ainsi que la mise en place d’un encadrement de proximité actif pour animer les équipes, organiser les tâches et aider à gérer les difficultés sont primordiales.
  1. Insécurité de la situation de travail

Précarité d’un contrat, retard dans les versements des salaires, insécurité socio-économique de l’entreprise, changement de qualification ou de métier sans y être préparé etc… sont des facteurs à risques pour les travailleurs.
 
La continuité et la communication sur les actions et stratégies mises en place par l’employeur constituent des leviers pour réduire ce risque.

     

          Si l’impact sur la santé mentale, des TPS (troubles psychosociaux) est facile à comprendre il ne faut pas mésestimer leur impact sur la santé physique, selon l’intensité et la durée d’exposition aux facteurs de risque, la situation de l’entreprise, la vie de chacun et l’appui et le soutien mis en place ou non, les RPS peuvent être responsables de l’expression d’un mal-être ou d’une souffrance emmenant vers une dégradation de la santé mentale et physique

    On retrouve parmi les incidences de ces risques :
    • Les TMS, troubles musculo-squelettiques
    • Les maladies carido-vasculaires
    • Les troubles de santé mentale (dépression, anxiété, état de strass post-traumatique, tendance suicidaires)
    • Des aggravations ou rechutes de maladies chronique

    Les RPS ont une incidence sur la santé mentale et physiques, individuelle et collective des salariés, mais ils ont également un impact sur l’entreprise sur le plan social et économique qui se mesure à travers une analyse factuelle :

    • Augmentation de l'absentéisme
    • Taux élevé de rotation du personnel
    • Non-respect des horaires ou des exigences de qualité
    • Problème de discipline
    • Réduction de la productivité
    • Accidents de travail et incidents plus fréquents
    • Dégradation du climat social
    • Atteintes à l'image de l'entreprise

     

    Les RPS, impactent le bon fonctionnement de l’activité.

     

    A noter selon l’INRS :

    En France, le coût social du stress (dépenses de soins, celles liées à l’absentéisme, aux cessations d’activité et aux décès prématurés) a été estimé en 2007 entre 2 et 3 milliards d’euros (étude INRS et Arts et Métiers ParisTech).
     

    La prévention des risques psychosociaux.

    Les risques psychosociaux ne sont pas une fatalité ce sont des risques qui doivent être évalués, consignés dans le document unique et faire l’objet d’un plan d’action à fin d’obtenir une prévention durable.
     
    Gestion risques psychosociaux
     
    Pour exemple l’information et la formation constituent deux actions clefs pour améliorer le fonctionnement du travail dans l’entreprise.
     
    En-deçà de la définition des actions de prévention envisageables les employeurs sont confrontés à la difficulté d’exploiter les audits et analyses des RPS, à la difficulté de disposer d’indicateurs et de restitutions.
     

    Le logiciel 1-one contribue à une prévention efficiente des RPS

    Prenant en considération les RPS, notre logiciel 1-One vous permet de suivre les étapes d’identification, d’évaluation des risques psychosociaux et de suivi des actions de prévention.
     
    Le schéma ci-dessous présente les différentes phases de la démarche de prévention des RPS de l’identification des RPS jusqu’ à la mise en œuvre des actions de prévention et la réévaluation des RPS.
     
    Plan de prévention risques psychosociaux
     
    Le logiciel 1-One permet ainsi de restituer par Directions, Services…et par Unités de Travail ou Groupements d’Exposition Homogène les RPS existant dans l’entreprise, de fournir à travers une cotation de ces RPS la priorisation dans leur prévention.
     
    Cette démarche renseignée dans le logiciel permet à l’employeur qui est responsable de la santé mentale et physique des salariés de restituer dans un document unique une cartographie complète des risques de l’entreprise : risques physiques, risques chimiques, risques psychosociaux.
     
    Cette restitution matérielle des différents risques identifiés, non nominative, constitue un outil d’analyse rationnelle qui contribue à tempérer les relations parfois passionnées sur la question des RPS et de leur reconnaissance par l’entreprise.
     
    L’utilisation du logiciel 1-One qui intègre un référentiel type pour l’identification puis l’évaluation des risques, et notamment des RPS, permet de définir les actions à mettre en place puis de réactualiser les risques déjà évalués en fonction des actions de prévention mises en œuvre.
     
    Le logiciel DUER 1-One contribue à restituer et à pérenniser dans la durée la gestion des RPS en donnant ainsi aux audits et démarches d’analyse des RPS une continuité à travers le suivi des risques et des actions de prévention, la réévaluation des risques, l’actualisation du Document Unique et des Plans d’action.
     
    Plus globalement, le logiciel 1-one de prévention des risques professionnels et de production du document unique vous aide à organiser votre travail de prévention des risques et de santé au travail à travers quatre grands modules :
     
    • Module logiciel Document unique, évaluation des risques professionnels
    • Module logiciel risques chimiques et produits chimiques
    • Module logiciel compte professionnel de prévention, pénibilité au travail
    • Module logiciel santé au travail
     Logiciel complet pour service HSE, QHSE, 1-One permet avec le module logiciel Document unique de distinguer les risques physiques et les risques psychosociaux, leur identification et leur prévention, tout en les restituant dans un seul DUER.
     
    Les fonctionnalités du logiciel EVRP s'adaptent aux référentiels de RPS et de suivi des actions choisis par chaque entreprise.
     
    Pour exemple, afin de qualifier l’existence des risques psychosociaux qui sont classifiés en familles et sous familles, le logiciel propose d’utiliser les questions associées à chaque situation de risque par l’INRS afin de bien les qualifier avant de les évaluer en fonction de leur fréquence.
     
    Avec le logiciel 1-one, vous choisissez le niveau micro ou macro auquel vous souhaitez réaliser votre évaluation des risques psychosociaux dans l’entreprise, à travers la notion d’Unité de Travail, de Groupement d’Exposition Homogène, de Poste ou d’Activité/Tâche.
     
    Avec le logiciel document unique d’évaluation des risques professionnels, 1-One vous personnalisez le catalogue des risques mais également celui des actions de prévention, par risques vous renseignez une ou plusieurs actions de prévention, associant date de début, de fin, responsable de l’action, coûts prévisionnels, coûts réels, imputation budgétaire et impact de l’action.
     
    Avec le logiciel QHSE, HSE 1-one vous disposez d’un outil de reporting complet qui restitue une analyse d’un point de vue hiérarchique, métier et géographique de la répartition des risques psychosociaux et des résultats des actions de prévention.
     
     
    Logiciel santé sécurité au travail, document unique, risque chimique, accidentologie, gestion dossier médicaux
     
    Pour un aperçu de principales fonctionnalités du logiciel Document Unique, logiciel RPS, cliquez ici.
     
    Pour nous contacter, pour toute question complémentaire ou projet, cliquez ici.
     
     

    Note: 

    Your rating: Aucun(e) Average: 5 (18 votes)