Accidents professionnels : un bilan positif faussé par des lombalgies encore trop fréquentes chez les salariés

 

Logiciel de gestion des risques et TMS

 

 

En 2015,  les accidents de travail  ont  diminués, la branche «risques professionnels» de la sécurité sociale se porte de mieux en mieux. Cependant le secteur des services à la personne reste  très touché par les lombalgies.

Depuis deux ans, le bilan des accidents du travail s’est  stabilisé  et à même légèrement reculé dans certains secteurs, c’est le cas  de l’intérim ( avec une baisse -3,7%), le BTP (-2,6%) et la chimie (-2,5%). Preuve que la prévention et les actions mis en place  pour réduire les risques professionnels paye dans ces secteurs à risque.

En 2015, on dénombre ainsi 33,9 accidents pour 1 000 salariés. «Un niveau des plus bas depuis soixante-dix ans. Auparavant cet indice était de 120 pour 1 000», précise la branche de la sécurité sociale.

La lombalgie : représente aujourd’hui 20 % des accidents du travail et touche un français sur deux

 Cependant, si les autres secteurs d’activités voient une stabilisation des risques professionnels, le secteur du service à la personne connait lui une hausse. En effet, il y a une augmentation de  3.4% en 2015 causé généralement pas les lombalgies.

 Représentant aujourd’hui 20 % des accidents du travail et touchant un Français sur deux, pour un coût annuel d’un milliard d’euros, ces douleurs situées dans le bas du dos n’épargnent pas les salariés, et notamment ceux réalisant des manutentions manuelles, cause d’un accident du travail sur deux en 2015 (par exemple, les aides-soignants ou infirmiers exerçant dans les maisons de retraite, les hôpitaux ou à domicile, et devant soulever les patients pour réaliser des soins.)

Les services prévention des risques, santé, sécurité au travail, ergonomes et médecins de prévention ont un rôle clef dans la réduction de ce type de pathologie, qui passe par l’analyse des situations de travail par poste, la formation aux gestes et postures des salariés, la réorganisation du travail ou la mise en œuvre d’EPI et de postes de travail adaptés.

Le logiciel de risques professionnels et pénibilité  1-One fournit un suivi complet  par salariés des  risques de type Troubles Musculo Squelettique (TMS) en  restituant les expositions identifiées par postes ou emplois, successifs ou alternants, afin de constituer  un curriculum laboris complet,  première étape vers la mise en œuvre d’actions de préventions individuelles ou collectives dans le cadre de la prévention des TMS.

Le logiciel d’évaluation des risques professionnels et de la pénibilité au travail 1-One permet également  de restituer un état des expositions individuelles et du compte personnel de prévention de la pénibilité du salarié par facteur identifié et nombre d'heures ou nombre de jours d'exposition qui peut-être retranscrit dans une fiche individuelle d’exposition ou une fiche de pénibilité.

En complément et pour répondre à la nécessité de suivre les mesures de prévention et les plans d’actions destinés à réduire l’exposition des salariés aux TMS et plus largement aux différents risques professionnels et  facteurs de pénibilité, le logiciel 1-One dispose d’un suivi de tous les types d’actions de prévention mis en œuvre, actions humaines, organisationnels et technique par Poste de travail mais  également  par Activité ou Groupement d’Exposition Homogène (GEH) et Unité de Travail.

 Ce suivi des actions de prévention permet d’en mesurer l’impact pour les salariés concernés et impacte directement les données à restituer pour l’alimentation ou non du  compte personnel de pénibilité de chaque salarié actualisé par facteur de pénibilité en fonction des actions de prévention mises en œuvre.

Pour un aperçu des fonctionnalités du logiciel risques, pénibilité et TMS, cliquez ici

 

Note: 

Your rating: Aucun(e) Average: 5 (1 vote)